Le compte-rendu critique du texte Delphine pour mémoire

Le compte-rendu critique  du texte Delphine pour mémoire.

   Ce texte, intitulé « Delphine pour mémoire », extrait de l’œuvre « Actualité de l’émigration », paru en 1987 à Paris. L’auteur, Didier Daeninckx, y évoque des événements en rapport avec l’histoire de l’Algérie et qui se sont déroulés à Paris entre 1961 et 1962 et y témoigne une réalité vécue et exprime ce qu’il a ressenti au moment des faits.
   L’auteur commence d’abord par narrer un récit au présent où le narrateur se jette dans son enfance (10ans, 11ans, 12 ans) et projette successivement des scènes inoubliables : l’humiliation d’un Algérien inconnu par deux policiers français ; l’abat de deux jeunes Italiens « trop mats de peau » dans un barrage ; assassinat de Delphine Renard -une gosse de cinq ans- ainsi que la perte de Suzanne Martorelle à Charonne. Ensuite dans la deuxième partie du texte, l’auteur manifeste son grand étonnement devant l’ampleur d’un drame qu’il lui a fallu encore vingt années pour le découvrir. En effet, « Delphine, personnage principal aux yeux de l’enfant de 12 ans, se retrouve instinctivement au même titre d’importance que des centaines d’autre actants animant des événements comme le massacre du 17 octobre 1961 et la répression de la manifestation anti-OAS du 08 février 1962 menés par la police de Maurice PAPON. Et pour conclure, l’auteur énumère quelques noms de victimes qu’il tient à défendre contre l’oubli dans des chapitres portant leurs identités pour mémoire.

  Personnellement je trouve que l’auteur a bien traduit les sentiments de peur,de douleur et de colère et il faut également tenir à défendre contre l’oubli et contre l’amnésie volontaire comme dit l’auteur.

Le compte rendu delphine pour memoire 1Le compte rendu delphine pour memoire 1 (176.42 Ko)

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×