L'impératif Rapporter l'injonction indirectement

Séquence 2 séance 8 - Exercices sur les paroles rapportées

 

Exercice 1 : Rapporter indirectement l’interrogation.

 

Transforme les interrogations directes suivantes en interrogations indirectes.

 

Elle demanda à son fiancé : «Acceptes-tu de m’épouser ? »

Elle demanda à son fiancé s’il acceptait de l’épouser.

Elle demanda à son fils : « Est-ce que tu seras rentré pour le dîner ? »

………………………………………………………………………..

Elle demanda à sa fille : « Que fais-tu maintenant ? »

……………………………………………………………………………

Elle demanda à son frère : « Qu’est-ce qui s’est passé hier ? »

……………………………………………………………………………

Elle se demanda : « Comment vais-je réaliser cela ? »

……………………………………………………………………………

Elle demanda à l’inconnu : « Qui êtes-vous ? Que faites-vous là ? Pourquoi ne partez-vous pas ? » 

……………………………………………………………………………

 

Exercice 2 : Rapporter indirectement l’injonction.

 

                         Il y a deux possibilités pour rapporter des ordres ou des conseils indirectement :

Elle lui ordonna : « Viens avec moi »             à verbe à l’infinitif : Elle lui  ordonna de venir avec elle.

                                                                        à verbe au subjonctif : Elle lui ordonna qu’il vienne avec elle.

                         

Donne pour chaque phrase au discours direct deux phrases au discours indirect, l’une utilisant l’infinitif et l’autre utilisant le subjonctif.

 

Il ordonna aux élèves : «Entrez dans le calme, sortez vos cahiers et notez le cours ! »

Il ordonna aux élèves d’entrer dans le calme, de sortir leurs cahiers et de noter le cours.

Il ordonna aux élèves qu’ils entrent dans le calme, qu’ils sortent leurs cahiers et qu’ils notent le cours.

 

Elle conseilla à sa fille : « Sois prudente lorsque tu rentres tard et n’oublie pas de m’appeler ! »

……………………………………………………………………………

Elle conseilla à sa fille qu’elle soit prudente lorsqu’elle rentrait tard et qu’elle n’oublie pas de l’appeler.

 

Il demanda à ses enfants : « Faites de votre mieux pour réussir et dites toujours la vérité ! »

……………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………

 

Les fillettes suggérèrent aux garçons : « Laissez-nous en paix et partez jouer loin de nous ! »

Les fillettes suggérèrent aux garçons de les laisser en paix et de partir jouer loin d’elles.

……………………………………………………………………………

 


Exercice 3 : Repérer le discours indirect libre.

 

A côté du discours direct et du discours indirect que nous avons longuement observés, il existe une 3ème forme présente dans les textes narratifs, il s’agit du discours indirect libre : c’est un discours qui a les caractéristiques du discours indirect (sans guillemets, sans tirets, 3ème personne, repères temporels du récit, verbes à l’imparfait, au plus que parfait et au conditionnel…) mais qui n’alourdit pas le récit car il n’y a plus de subordination…

Discours Direct

Discours Indirect

Discours Indirect Libre

Virginie avouait : « Ma décision est prise,   demain je lui demanderai de quitter sa femme et nous pourrons enfin vivre   heureux ensemble ! »

Virginie avouait que sa décision était prise, que le   lendemain elle lui demanderait de quitter sa femme et qu’ils pourraient enfin   vivre heureux ensemble.

Virginie l’avouait, sa décision était prise ! Le   lendemain, elle lui demanderait de quitter sa femme ! Ils pourraient   enfin vivre heureux ensemble !

 

Extrait 1 :  Souligne en rouge le discours direct, en bleu le discours indirect et en vert le discours indirect libre… Repère en noir un passage où les paroles sont juste évoquées mais pas leur contenu précis, on appelle selon du récit de paroles (ou des paroles narrativisées)

 

Ils s’assirent, la tête à l’abri et les pieds dans la chaleur. Jeanne, attendrie, répétait : « Comme on est bien ! Que c’est bon la campagne ! Il y a des moments où je voudrais être mouche ou papillon pour me cacher dans les fleurs. » Ils parlèrent d’eux, de leurs habitudes, de leurs goûts, sur ce ton plus bas, intime, dont on fait les confidences. Il avoua qu’il était déjà dégoûté du monde et las de sa vie futile. Il ajouta qu’on y rencontrait rien de vrai, rien de sincère. Le monde ! Elle aurait bien voulu le connaître ! Mais elle ajouta d’avance qu’il ne valait pas la campagne.

Guy de Maupassant, Une vie (1883)

 

Extrait 2 : Souligne en rouge le discours direct, en bleu le discours indirect et en vert le discours indirect libre…

 

Elle avait fait venir Monsieur Lheureux et lui avait dit :

« J’aurais besoin d’un manteau, un grand manteau, à long collet, doublé.

- Vous partez en voyage ? demanda-t-il.

- Non ! mais… qu’importe, je compte sur vous, n’est-ce pas ? et vivement ! »

Il s’inclina. Elle ajouta qu’il lui faudrait encore une caisse, pas trop lourde et commode.

« Et tenez, dit Madame Bovary en tirant sa montre de sa ceinture, prenez cela, vous vous paierez dessus. »

Mais le marchand s’écria qu’elle avait tort. Ils se connaissaient ! Est-ce qu’elle doutait d’elle ? Quel enfantillage ! Elle exigea cependant qu’il prenne la chaîne et déjà Lheureux l’avait mise dans sa poche et s’en allait, quand elle le rappela :

« Vous laisserez tout chez vous ! »

Gustave Flaubert, Madame Bovary (1857) 

 

 

Comme toujours

Concentre-toi et bon courage !

Lias syhem pour mes classes de terminale

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site